Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les infos en Provence
  • Les infos en Provence
  • : Pour faire savoir
  • Contact

le Temps passe !!

 
 

 


la météo est offerte par Mamiekéké


 
 

 

On Cherche Quoi ?

Bric à Brac

           "Tigron était beau"

                                                                                                              Son album


 

   

N'hésitez pas pour me laisser un message !




  internautes visitant les pages
 du blog mamiekéké







Le Grenier

Bienvenue chez nous
 



Passez la souris sur la photo.......et Hop.... Surprise !
16 septembre 2005 5 16 /09 /septembre /2005 23:00
Samedi, journée du Patrimoine ,
nous avons eu le plaisir de visiter

l'Abbaye du Thoronet;
cette excursion a pû se faire grâce à la mobilisation
de l'excellente association LA PLASE avec à sa tête
son merveilleux président guy Pou.
quelques infos sur le site:

Situation Générale

Secteur : Draguignan et Centre Var
Date : XIIème Siècle..

De l'autoroute A8 : sortie le Luc, prendre la D17 en direction du Thoronet, passez le village, 4 kms sur la D19.
De Draguignan : Lorgues par le D562

Proche de : Lac de Carcès (6kms), village du Thoronet






C'est en 1136 qu'un groupe de moines quitte
 l'abbaye de Mazan en Ardèche pour fonder
un monastère sur les terres de Tourtour.
Environ quinze ans plus tard, comme ce fut
souvent le cas pour les Abbayes cisterciennes,
 les moines abandonnent leurs bâtiments provisoires,
 et se transportent à une vingtaine de kilomètres
 de leur emplacement premier, près de Lorgues,
 en un lieu boisé entre le coude d'une petite rivière
 et une source.
Les travaux d'édification de l'abbaye
 Notre-Dame-du-Thoronet débutent en 1160,
s'achèvent pour l'essentiel en 1175, et se prolongent jusqu'en 1190.
Au début du XIIIème siècle, le monastère abrite une vingtaine
de moines et quelques dizaines de frères convers.
Moins de deux siècles plus tard, le déclin de l'abbaye
 est déjà entamé. En 1660, le prieur fait état
 de "la grande nécessité que les bâtiments de
 cette abbaye ont d'être réparés étant en piteux état".
 En 1699, on signale des fissures et effondrements
 des toitures, portes rompues et fenêtres délabrées...
En 1790, sept moines âgés y résident encore.
La disparition de l'abbaye menace lorsque,
 la découvrant, Prosper Mérimée la sauve en la
 signalant à Revoil, architecte des monuments
 historiques. Dès 1873, ce dernier s'attache à la restaurer.
 Cette restauration est reprise après
 1907 par son successeur Formigé, et se poursuit depuis lors.


Partager cet article

Repost 0
Published by renée - dans reportages
commenter cet article

commentaires

sagahan 03/05/2012 17:33


Merci pour ce petit bout d'histoire !

Les Potins

Saints et Fêtes