Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les infos en Provence
  • Les infos en Provence
  • : Pour faire savoir
  • Contact

le Temps passe !!

 
 

 


la météo est offerte par Mamiekéké


 
 

 

On Cherche Quoi ?

Bric à Brac

           "Tigron était beau"

                                                                                                              Son album


 

   

N'hésitez pas pour me laisser un message !




  internautes visitant les pages
 du blog mamiekéké







Le Grenier

Bienvenue chez nous
 



Passez la souris sur la photo.......et Hop.... Surprise !
9 avril 2006 7 09 /04 /avril /2006 04:00
Un gars passe sa tête à la porte d'entrée du coiffeur et demande:
"Combien de temps avant que vous puissiez me couper les cheveux?"

Le coiffeur jette un oeil à toutes les personnes qui attendent déjà leur tour et répond:
"Faut compter deux heures."

Et le gars s'en va.

Quelques jours plus tard, le même gars passe sa tête à la porte et demande:
"Combien de temps avant que vous puissiez me couper les cheveux?"

Là encore, le coiffeur parcourt des yeux son salon - qui est encore rempli de clients - et répond:
"Pas avant deux heures."

Et le gars s'en va.

Une semaine plus tard, le même gars passe encore la tête à l'entrée du salon de coiffure avant de poser la sempi-ternelle question:
"Vous pouvez me prendre dans combien de temps?"

Le coiffeur répond:
"Dans une heure et demi."

Et le gars s'en va.

Là, le coiffeur s'adresse à l'un de ses amis présent dans le salon et il lui dit:
"Dis donc Bernard, tu veux bien suivre le gars qui vient de passer son nez à la porte, et tu regarderas où il va."

Un peu plus tard, Bernard est de retour dans le salon de coiffure et a du mal à réprimer un fou rire.

"Alors?" lui demande le coiffeur, "tu l'as suivi? Où est-il allé en sortant d'ici?"

Et Bernard lui répond:
"Chez toi..."

Partager cet article

Repost 0
Published by renée - dans reportages
commenter cet article

commentaires

Les Potins

Saints et Fêtes